Récolte d’information : réaction des entreprises, écoles, laboratoires et formations face au COVID-19

Le STJV souhaite documenter la réaction des entreprises, écoles, laboratoires et formations du jeu vidéo face à l’épidémie de COVID-19, pour connaître au mieux la situation dans notre industrie, pouvoir aider les travailleureuses et étudiant·e·s là où cela est nécessaire et pouvoir faire un rapport sur ces réactions. Nous voulons savoir qui a fait quoi, comment, quelles sont les bonnes et mauvaises pratiques, si les entreprises et écoles ont réagi à temps ou non, etc. Cela concerne aussi les étudiant·e·s en stage.

Nous avons constaté de première main que la communication, publique mais aussi interne, de certains studios et écoles est mensongère, laissant par exemple entendre que le confinement avait été anticipé alors que cela n’a pas été le cas, et volontairement obscure, ne communiquant pas à l’ensemble des personnes concernées les cas confirmés ou suspects et ne leur permettant ainsi pas de prendre les précautions nécessaires pour elleux et pour leurs proches. Nous ne pouvons donc pas faire confiance aux organisations elle-mêmes pour savoir ce qu’il en est, c’est pourquoi nous avons décidé d’aller chercher l’information à la source.

Vous pouvez nous écrire librement à contact@stjv.fr. Pour vous aider voici une série de questions sur ce que nous cherchons à savoir :

Quels dispositifs ont été mis en place ?
Télétravail bien sûr mais aussi chômage technique, cours en ligne, quarantaine, décalage des dates d’examen, aide à la garde d’enfant, arrêt des serrages de main, bises et autres contacts physiques au travail, toute disposition ayant visé à lutter contre l’exposition au virus.

Quand est-ce que ces dispositions ont été mises en place ?
De manière aussi détaillée que possible, nous aimerions savoir à quelles dates les organisations ont réagi.

Avez-vous eu connaissance de problèmes lors de ces mises en place ou du non-respect des lois et conventions régissant le travail et les études ? Si oui, lesquelles ?
Par exemple : votre employeur a-t-il fourni le matériel que vous utilisez en télétravail ? vous a-t-il forcé à venir travailler après le 16 Mars ? A-t-il refusé des mesures de protection alors que votre activité est à risque ? Avez-vous été forcé à poser des congés ?

Quelle est la communication de votre entreprise ou école autour de l’épidémie ? A-t-elle été faite en amont ou au dernier moment ?
Si vous êtes concerné·e, avez-vous été mis·e au courant des dispositions légales sur votre changement de mode de travail ? Savez-vous si vos examens seront maintenus ? Avez-vous eu connaissance des gestes à faire pour se protéger avant le confinement ? Recevez-vous des informations régulières sur les personnes infectées ou présentant des symptômes ? Etc.

Nous récoltons toute information qu’elle soit positive ou négative, il s’agit pour nous de dresser un portrait le plus exhaustif possible. Nous vous demandons de bien vouloir partager cet appel autant que possible aux personnes de l’industrie que vous connaissez.