Appel à la grève renouvelé : 3 Février au 9 Février

Les semaines se succèdent et la mobilisation contre le projet de réforme des retraites ne se démonte pas, d’après les récents sondages 6 français•es sur 10 sont encore favorables au retrait de cette réforme.
En témoigne la persistance de l’engagement des pompiers. De même l’opéra de Paris a lui aussi annoncé que ces employé•e•s poursuivront la grève et les chercheureuses et professeur•e•s parlent d’organiser une grève dans leur secteur.

Il est d’ailleurs tout à fait remarquable que la plupart des vœux de LREM ont été interrompus par des personnes témoignant leur engagement militant.

On sait maintenant que cette lutte est vouée à durer encore un certains temps, aussi le STJV renouvelle son appel à la grève du 3 au 9 février inclus et appelle les travailleureuses du secteur du jeu vidéo à se mobiliser dans leur boîtes, dans les AG et les manifestations qui ont lieu un peu partout à travers la France afin de sensibiliser un maximum de personnes encore peu sensibilisées aux enjeux actuels et de s’organiser afin que cette lutte puisse durer jusqu’au retrait de la réforme. Cet appel sera potentiellement reconduit à l’issue de cette période.

Car le succès est possible et l’espoir est encore permis dans ce pays où le Conseil d’Etat s’est opposé à la circulaire du ministre de l’Intérieur visant à invisibiliser une grande partie des français•e•s lors des élections municipales.

Cependant ne soyons pas dupes, la réforme des retraites continue à se concrétiser. A l’heure qu’il est, elle est arrivée à l’Assemblée Nationale où elle a déjà été modifiée par de très nombreux amendements et où les travaux parlementaires sur les textes de loi sont en train de commencer. En parallèle, la conférence sur le financement de la réforme des retraites a débuté le 30 janvier et se poursuivra lors de trois réunions entre février et mars.

On sait déjà que l’âge pivot annoncé par le gouvernement a été révisé sous forme d’un ‘’âge du taux plein’’ qui se veut évolutif en fonction de votre année de naissance. Ainsi une personne étant née en 1975 devra cotiser (et donc travailler) jusqu’à 65 ans alors qu’une personne étant née en 1999 devra cotiser jusqu’à 67 ans. Même si ces chiffres ne sont que des estimations dans une réforme en pleine évolution, ils annoncent la couleur à laquelle nous, travailleureuses, seront traité•e•s. Ces prévisions sont d’ailleurs d’autant plus crédibles que le MEDEF à d’ores et déjà annoncé son approbation du recul de l’âge de départ à la retraite.

Nous rappelons que cet appel couvre le champ d’action du STJV dans le secteur privé, et concerne donc toute personne employée par une société d’édition, de distribution, de service et/ou de création de jeu vidéo ou matériel pour le jeu vidéo quel que soit son poste ou son statut et quel que soit le type de production de sa société (jeux consoles, PC, mobile, serious games , expériences VR/AR, moteurs de jeu, services marketing, consoles de jeu, streaming, etc.), ainsi que tout·e·s les enseignant·e·s travaillant dans des écoles privées dans des cursus en lien avec la production vidéoludique. Pour toutes ces personnes, et puisqu’il s’agit d’un appel national à la grève, aucune démarche n’est nécessaire pour se mettre en grève : il suffit de ne pas venir travailler les jours où vous souhaitez faire grève.

Pour les personnes ne pouvant participer à cette grève mais désireuses de soutenir l’effort, il est possible de faire un don à la caisse commune qui sera reversé aux personnes mobilisées via le lien suivant : https://www.lepotcommun.fr/pot/solidarite-financiere