Appel à la grève renouvelé : 17 au 23 Février

Une semaine de mobilisation plus calme vient de s’écouler. Mais ce calme ne signifie en rien la fin de la contestation ! L’opposition à la reforme des retraites n’a en aucun cas cessé !

67 % des français (selon un sondage Ifop) sont favorables à ce que cette réforme passe par un référendum pour permettre ou non son application. Ce qui traduit une volonté politique importante de la part d’une majorité de la population qui ne veut pas se voir imposer cette réforme. En effet, selon le même sondage, 56 % des participant·e·s voteraient non.

Pourtant la réforme continue son chemin puisque son examen en séance publique à l’assemblée nationale commence ce lundi 17. La commission spéciale n’ayant pas réussi à examiner les très nombreux amendements qui avaient été déposés, c’est le projet initial qui sera examiné avec 80 heures de débats qui ont déjà été programmées.

Rappelons que le gouvernement souhaite que le vote en première lecture intervienne avant les élections municipales. Et c’est précisément pour cela que nous, travailleureuses du jeu vidéo, devons rester mobilisé·e·s dans ce bras de fer contre cette réforme qui salit le legs du Conseil National de la Résistance.
L’intersyndicale, soutenue par le STJV, appelle à faire de la journée du 20 février, une journée de mobilisation massive afin de rappeler au gouvernement et à l’Assemblée Nationale que la contestation de ce projet n’est pas morte.

Aussi le STJV renouvelle son appel à la grève du 17 au 23 février inclus et appelle les travailleureuses du secteur du jeu vidéo à se mobiliser dans leurs entreprises, dans les AG et les manifestations qui ont lieu un peu partout à travers la France afin de sensibiliser un maximum de personnes aux enjeux actuels et de s’organiser afin que cette lutte puisse durer jusqu’au retrait de la réforme. Cet appel sera potentiellement reconduit à l’issue de cette période.

Nous rappelons que cet appel couvre le champ d’action du STJV dans le secteur privé, et concerne donc toute personne employée par une société d’édition, de distribution, de service et/ou de création de jeu vidéo ou matériel pour le jeu vidéo quel que soit son poste ou son statut et quelle que soit le type de production de sa société (jeux consoles, PC, mobile, serious games , expériences VR/AR, moteurs de jeu, services marketing, consoles de jeu, streaming, etc.), ainsi que tout·e·s les enseignant·e·s travaillant dans des écoles privées dans des cursus en lien avec la production vidéoludique. Pour toutes ces personnes, et puisqu’il s’agit d’un appel national à la grève, aucune démarche n’est nécessaire pour se mettre en grève : il suffit de ne pas venir travailler les jours où vous souhaitez faire grève.

Pour les personnes ne pouvant participer à cette grève mais désireuses de soutenir l’effort, il est possible de faire un don à la caisse commune qui sera reversé aux personnes mobilisées via le lien suivant : https://www.lepotcommun.fr/pot/solidarite-financiere